Abdominoplastie

Prise en charge de la douleur après une intervention chirurgicale d’abdominoplastie

L’abdominoplastie, également connue sous le nom de la chirurgie réparatrice ou esthétique de l’embellissement du ventre. Encore appelée plastie abdominale ou dermolipectomie du ventre. C’est une intervention de chirurgie esthétique qui aplatit l’abdomen en enlevant l’excès de graisse et de peau et en resserrant le muscle sous-jacent. La plupart des gens se rétablissent en quelques semaines. Il se peut que vous ressentiez de l’enflure et une douleur modérée au cours de votre convalescence post-opératoire, à la fois en raison de l’intervention elle-même et des mouvements que vous faites pendant la cicatrisation de votre incision. Vous pouvez traverser cette période plus confortablement en essayant plusieurs stratégies pour gérer la douleur après une plastie abdominale.

Gestion du mode de vie

Pendant que vous vous rétablissez de votre chirurgie, il y a des choses pratiques que vous pouvez faire au cours des premiers mois pour prévenir la douleur et la réduire si vous en avez.

  • Maintenir une activité physique : Au fur et à mesure que vous vous rétablissez, vous devriez continuer à accomplir des tâches quotidiennes simples et à vous lever et à vous promener régulièrement dans votre maison. Ceci est recommandé pour réduire le risque de formation de caillots sanguins nocifs et pour éviter de rester trop longtemps dans la même position, ce qui peut être douloureux lorsque vous vous levez enfin et bougez.
  • Évitez de faire de l’exercice vigoureux : Pendant votre convalescence et la cicatrisation de vos plaies, vous ne devriez pas exercer de pression sur vos incisions en exerçant une activité intense ou en soulevant des objets lourds pendant au moins six semaines ou jusqu’à ce que vous ayez obtenu le feu vert de votre médecin. Si vous aimeriez commencer ou reprendre des exercices stimulants une fois complètement rétabli, c’est une bonne idée de maintenir un certain niveau de forme physique en marchant pour faire de l’exercice tout au long de votre période de récupération.
  • Ne fumez pas : Pour améliorer le processus de guérison, vous devriez éviter de fumer. La nicotine compromet gravement la capacité du corps à guérir. Les vaisseaux sanguins se rétrécissent, ce qui rend l’apport d’oxygène aux cellules de la peau au site de l’incision plus difficile, ce qui finit par retarder le processus de guérison.
  • Évitez la constipation : Vous pourriez être constipé si vous ne mangez pas à cause de nausées ou de fatigue. Les analgésiques narcotiques causent également la constipation, qui finit par entraîner des douleurs abdominales. Essayez de manger des aliments riches en fibres et buvez de grandes quantités de liquides pour éviter la constipation. Si les nausées ou la constipation persistent, vous devrez peut-être prendre des médicaments en vente libre ou sur ordonnance.

Gestion de la douleur

Souvent, les procédures de plastie abdominale comprennent l’injection d’analgésiques dans la région entourant les nerfs sensoriels, ce qui entraîne un bloc nerveux. Il a été démontré que cette mesure préventive réduit la douleur postopératoire. Cependant, si vous ressentez des douleurs postopératoires, il se peut que vous ayez besoin d’un traitement à mesure que vous vous remettez de votre chirurgie de la plastie abdominale. Les options incluent :

  • Médicaments en vente libre : Pendant que vous guérissez encore d’une plastie abdominale, ne prenez pas d’aspirine (acide acétylsalicylique), de Motrin ou Advil (ibuprofène), ou d’Aleve (naproxen), car ils peuvent tous causer des saignements. Les médicaments en vente libre que vous pouvez prendre seront inclus dans votre liste d’instructions postopératoires. Si vous n’êtes pas sûr, demandez à votre médecin.
  • Médicaments d’ordonnance : Les analgésiques narcotiques à action prolongée sont souvent prescrits parce qu’ils ne causent pas de saignement. Cependant, à faibles doses, les narcotiques peuvent causer la constipation ; à doses élevées, ils peuvent causer des problèmes respiratoires et cardiaques, ainsi qu’un risque de dépendance.
  • Pompe à douleur : Si vous avez de graves nausées et que vous ne pouvez pas prendre de médicaments par voie orale, une pompe à douleur – un dispositif qui injecte les médicaments directement dans le corps par l’intermédiaire d’un tube inséré – peut être une autre solution. Si votre douleur est intense, une pompe anti-douleur peut réduire votre besoin de fortes doses d’analgésiques narcotiques d’ordonnance.

Soins postopératoires

Il y a certaines choses de routine dont vous devez prendre soin pendant que vous guérissez après votre chirurgie, y compris le port d’un vêtement de compression, le soin des plaies et le soin des drains. Le fait d’accorder une attention particulière à ces tâches peut aider à réduire ou à prévenir la douleur.

  • Vêtement de compression : Après l’opération, vous serez enveloppé dans un vêtement de compression ou vous recevrez un vêtement de compression à porter. Le vêtement de compression réduira l’enflure et soutiendra l’abdomen, favorisant une bonne cicatrisation. Vous devriez vous attendre à le porter pendant deux semaines à deux mois, selon la rapidité avec laquelle vous guérissez. N’oubliez pas d’informer votre équipe médicale si le vêtement de compression cause de la douleur, car des ajustements peuvent être nécessaires.
  • Soins des incisions : Des pansements chirurgicaux ou des bandages seront appliqués sur votre zone d’incision. On vous indiquera si vous devez changer ces bandages et, le cas échéant, à quelle fréquence et comment le faire. L’aspect le plus important de vos soins à domicile est de garder votre plaie propre et de rester en douceur pour éviter les blessures ou les saignements. Vous recevrez également des instructions pour être à l’affût des problèmes, comme la douleur au site de l’incision, l’enflure, la rougeur, le pus, la chaleur ou les saignements.
  • Entretien des drains : Après une abdominoplastie, des tubes temporaires pour drainer l’excès de liquide du site chirurgical seront insérés sous votre peau. Ils seront retirés au cours de la première semaine de récupération ou lorsque votre médecin aura l’assurance que le liquide n’a plus besoin d’être drainé. Si vous ressentez de la douleur au point de drainage ou si vous remarquez une rougeur, un gonflement ou un suintement de pus ou de sang, parlez-en au cabinet de votre médecin.
  • Antibiotiques : Il se peut qu’on vous prescrive un médicament à appliquer sur votre site chirurgical ou à prendre par voie orale pour réduire votre risque de développer une infection postopératoire. Une infection peut causer de la douleur, mais les symptômes d’infection les plus courants sont la fièvre, l’enflure, la chaleur ou le pus.

Note
Une plastie abdominale est généralement bien tolérée. Cependant, il s’agit d’une intervention chirurgicale, et il y a certains risques et effets secondaires, y compris la douleur. Si vous prévoyez avoir une plastie abdominale, vous devriez être prêt pour un à deux mois de convalescence, et vous pourriez ressentir de la douleur pendant tout ce temps. En général, la douleur est légère à modérée après une plastie abdominale. Rarement, la douleur ou les anomalies sensorielles peuvent persister pendant des mois, voire des années après l’intervention. Si votre douleur est intense ou persistante, vous devriez en parler à votre médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top button
Close