Autres chirurgies

Options chirurgicales pour traiter les causes du ronflement excessif

Vue d’ensemble

Bien que la plupart des gens ronflent à l’occasion, certaines personnes ont un problème à long terme de ronflement fréquent. Lorsque vous dormez, les tissus de votre gorge se détendent. Parfois, ces tissus vibrent et créent un son dur ou rauque.

Les facteurs de risque de ronflement comprennent :

  • excès de poids corporel
  • le fait d’être un homme
  • avoir des voies respiratoires étroites
  • consommation d’alcool
  • problèmes nasaux
  • antécédents familiaux de ronflement ou d’apnée obstructive du sommeil

Dans la plupart des cas, le ronflement est inoffensif. Mais cela peut grandement perturber votre sommeil et celui de votre partenaire. Le ronflement peut aussi être le signe d’une maladie grave appelée apnée du sommeil. Cette condition vous oblige à commencer et à arrêter de respirer de façon répétée pendant votre sommeil.

Le type le plus grave d’apnée du sommeil est l’apnée obstructive du sommeil. Cela se produit à cause d’une relaxation excessive des muscles de l’arrière de votre gorge. Les tissus détendus bloquent vos voies respiratoires pendant que vous dormez, ce qui les rend plus petites, de sorte que moins d’air peut être respiré.

Le blocage peut être aggravé par des malformations physiques dans la bouche, la gorge et les voies nasales, ainsi que par des problèmes nerveux. L’hypertrophie de la langue est une autre cause majeure de ronflement et d’apnée du sommeil, car elle retombe dans votre gorge et bloque vos voies respiratoires.

La plupart des médecins recommandent d’utiliser un appareil ou un embout buccal pour garder vos voies respiratoires ouvertes pendant votre sommeil. Mais parfois, la chirurgie est recommandée dans les cas graves d’apnée obstructive du sommeil ou lorsque d’autres traitements ne sont pas efficaces.

Chirurgie pour arrêter le ronflement

Dans de nombreux cas, la chirurgie peut réduire le ronflement et traiter l’apnée obstructive du sommeil. Mais dans certains cas, le ronflement revient avec le temps. Votre médecin vous examinera afin de déterminer le traitement qui vous convient le mieux.

Voici quelques interventions chirurgicales que votre médecin pourrait vous recommander :

Procédure du pilier (implant palatin)

L’intervention du pilier, également appelée implant palatin, est une chirurgie mineure utilisée pour traiter les ronflements et les cas d’apnée du sommeil moins graves. Il s’agit d’implanter chirurgicalement de petites tiges en polyester (plastique) dans le palais supérieur mou de votre bouche.

Chacun de ces implants mesure environ 18 millimètres de long et 1,5 millimètre de diamètre. Au fur et à mesure que les tissus autour de ces implants cicatrisent, le palais se raidit. Cela aide à garder les tissus plus rigides et moins susceptibles de vibrer et de causer des ronflements.

Uvulopalatopharyngoplastie (UPPP)

L’UPPP est une intervention chirurgicale pratiquée sous anesthésie locale qui consiste à enlever une partie des tissus mous de l’arrière et du haut de la gorge. Cela inclut la luette, qui pend à l’ouverture de la gorge, ainsi qu’une partie des parois de la gorge et du palais.

Cela facilite la respiration en gardant les voies respiratoires plus ouvertes. Bien que rare, cette chirurgie peut causer des effets secondaires à long terme comme des problèmes de déglutition, des changements de voix ou la sensation permanente de quelque chose dans votre gorge.

Lorsque les tissus de l’arrière de la gorge sont enlevés à l’aide d’énergie radiofréquence (RF), on parle d’ablation par radiofréquence. Lorsqu’un laser est utilisé, il s’agit d’une uvulopalatoplastie assistée par laser. Ces procédures peuvent aider le ronflement, mais ne sont pas utilisées pour traiter l’apnée obstructive du sommeil.

Avancement maxillo-mandibulaire (MMA)

Le MMA est une intervention chirurgicale de grande envergure qui déplace les mâchoires supérieure (maxillaire) et inférieure (mandibulaire) vers l’avant pour ouvrir vos voies respiratoires. L’ouverture supplémentaire des voies respiratoires peut réduire le risque d’obstruction et rendre le ronflement moins probable.

De nombreuses personnes qui reçoivent ce traitement chirurgical pour l’apnée du sommeil ont une difformité faciale qui affecte leur respiration.

Stimulation du nerf hypoglossal

La stimulation du nerf qui contrôle les muscles des voies respiratoires supérieures peut aider à garder les voies respiratoires ouvertes et à réduire le ronflement. Un dispositif implanté chirurgicalement peut stimuler ce nerf, que l’on appelle le nerf hypoglosse. Il est activé pendant le sommeil et peut détecter quand la personne qui le porte ne respire pas normalement.

Septoplastie et réduction des turbinats

Parfois, une déformation physique du nez peut contribuer à votre ronflement ou à l’apnée obstructive du sommeil. Dans ces cas, un médecin peut recommander une septoplastie ou une chirurgie de réduction des turbinats.

Une septoplastie consiste à redresser les tissus et les os au centre du nez. La réduction des turbinats consiste à réduire la taille des tissus à l’intérieur du nez, ce qui aide à humidifier et à réchauffer l’air que vous respirez.

Ces deux interventions chirurgicales sont souvent pratiquées en même temps. Ils peuvent aider à ouvrir les voies respiratoires du nez, ce qui facilite la respiration et réduit les risques de ronflement.

Avancement du génioglosse

L’avancement du génioglosse consiste à prendre le muscle de la langue qui s’attache à la mâchoire inférieure et à le tirer vers l’avant. Cela rend la langue plus ferme et moins susceptible de se détendre pendant le sommeil.

Pour ce faire, un chirurgien va couper un petit morceau d’os dans la mâchoire inférieure à l’endroit où la langue s’attache, puis tirer cet os vers l’avant. Une petite vis ou plaque fixe le morceau d’os à la mâchoire inférieure pour maintenir l’os en place.

Suspension hyoïde

Lors d’une chirurgie de suspension hyoïde, le chirurgien déplace la base de la langue et le tissu élastique de la gorge appelé épiglotte vers l’avant. Cela aide à ouvrir le passage de la respiration plus profondément dans la gorge.

Au cours de cette intervention, un chirurgien coupe dans la partie supérieure de la gorge et détache plusieurs tendons et quelques muscles. Une fois que l’os hyoïde est déplacé vers l’avant, un chirurgien le fixe en place. Comme cette chirurgie n’a pas d’impact sur les cordes vocales, votre voix devrait rester inchangée après l’opération.

Glossectomie et lingualplastie de la ligne médiane

La chirurgie de glossectomie médiane est utilisée pour réduire la taille de la langue et augmenter la taille de vos voies respiratoires. Une procédure de glossectomie courante consiste à enlever des parties du milieu et de l’arrière de la langue. Parfois, un chirurgien peut aussi couper les amygdales et enlever partiellement l’épiglotte.

Back to top button
Close